• SAMAIN... AUX ORIGINES DE LA FÊTE DES DÉFUNTS

    SAMAIN... AUX ORIGINES DE LA FÊTE DES DÉFUNTS

     
    Depuis bientôt 30 ans, on fête en Europe "Halloween", dans la nuit du 31 octobre au 1er Novembre.
     
    Cette fête, d'inspiration américaine, ravit surtout les enfants, impatients de se déguiser en diablotins et autres créatures "effrayantes" et d'aller frapper aux portes de nos maisons pour réclamer des friandises... en menaçants ceux qui ne veulent rien leur offrir des pires "sorts" en représailles !!!  
     

    Mais savez-vous que l'origine de cette fête spirituelle est Celto-Gauloise ?

    Nos ancêtres fêtaient, dans la nuit du 1er au 2 Novembre (qui correspondait chez eux à la fin de chacune de leurs années), "Samain".

    A la tombée de la nuit, les druides allumaient puis bénissaient un grand feu près des menhirs, et chacun ramenait ensuite, dans les maisons plongées dans l'obscurité naissante, une torche allumée au feu central avec laquelle ils illuminaient chacune de leurs demeures.

    SAMAIN... AUX ORIGINES DE LA FÊTE DES DÉFUNTS

    Les femmes avaient cuits le matin, en plus du pain familial, des petites galettes sans levain qui étaient réservées dans une coupe spéciale et déposées ensuite, près du seuil des maisons, avec un peu de sel.

    Tout au long des sentiers menant aux forêts, des torches étaient placées régulièrement, dans des récipients qui protégeaient leurs flammes du vent.  Elles dissipaient ainsi les ténèbres nocturnes.

    Car les traditions spirituelles orales mentionnaient l'ouverture, cette nuit-là, des portes de l'Au-delà... pour permettre aux Esprits n'ayant pu achever leur mission terrestre, de revenir demander exceptionnellement l'aide des vivants.

    Les Celtes craignaient également les âmes en peine - celles des suicidés ou des personnes assassinées, par exemple - qui pouvaient, à cette occasion revenir également demander "Justice", ce qui permettait symboliquement ensuite leurs libérations et ainsi leurs montées dans les sphères spirituelles.

    Les torches allumées leur montraient le chemin du retour et l'offrande symbolique du repas qui leur était offert était sensé restaurer leurs forces pour leur permettre de regagner très vite l'Au-delà avant que les portes de Samain ne se referment sur un nouveau cycle annuel, à l'aube de 2 novembre.

    Gare aux esprits qui n'avaient pu refranchir à temps la "frontière" !!! Ils étaient condamnés à errer, sans relâche ni repos, auprès de leurs anciennes maisons !!!

    Les Celtes et les Gaulois, qui craignaient plus que tout la colère des Morts, pensaient ainsi se concilier leurs bonnes grâces en montrant leur respect par cette cérémonie, qui honorait leurs mémoires et respectaient les demandes formulées par ceux-ci au cours des rêves et des visites qu'ils faisaient dans le monde des vivants.

    Le temps passe.... les religions se suivent, et bizarrement, certaines traditions spirituelles perdurent aux mêmes époques de l'année.... les noms seuls changent.... mais pas le sens.

    Aujourd'hui, 1er Novembre, nous fêtons la Toussaint... Les prières de tous ceux et celles à qui l'Eglise célèbre, à juste titre,un culte protecteur envers chacun d'entre nous, tant que nous continuons notre évolution terrestre.

    Nous basculerons ensuite, en fin de soirée, dans la proximité spirituelle de nos chers défunts, dont le souvenir sera spécialement honoré demain... Des fleurs seront déposées dans la plupart des cimetières, sur les tombes familiales ou amicales, en signe de respect pour leurs mémoires...

    Le véritable sens de la fête de "SAMAIN" n'est pas prêt de "mourir"....

    SAMAIN... AUX ORIGINES DE LA FÊTE DES DÉFUNTS

    Et pour mon humble part, je la préfère à Halloween, commercial mais totalement vidé de sa véritable identité spirituelle.

     

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :